Actualité

Entretien avec Julien MULLER / Chargé de développement
pour SOLSTICE Groupe

En quoi consiste ton métier ?

En tant que chargé de développement de projet et chef de projet au sein de Solstice Groupe, je recherche des opportunités dans le secteur des énergies renouvelables pour mes clients et pour SOLSTICE Groupe. Je développe les projets les plus porteurs et suis leur évolution de leur naissance à leur réalisation. Par la suite, le service Exploitation prend le relais pour la gestion des actifs.

Quelles sont tes missions principales ?

La majeure partie de mon activité concerne la réalisation des business plans, l’élaboration des projets avec nos partenaires techniques et la composition de toute l’enveloppe juridique propre à chaque projet, réalisée en collaboration avec nos experts conseil. Je me déplace régulièrement pour rencontrer nos clients, nos partenaires et collaborateurs, ainsi que les vendeurs de projets en France et à l’international.

Quelles sont les grandes étapes de développement d’un projet ?

Elles sont assez différentes en fonction du type de projet.
Pour l’autoconsommation comme pour la maîtrise de l’énergie, la clé d’un projet bien conçu est l’analyse initiale des consommations du client.
En effet, pour lui permettre de réaliser des économies, nous devons répondre aux problématiques du client en lui proposant un système évolutif, pérenne, tout en optimisant au maximum l’installation et le financement du projet. C’est pourquoi l’analyse initiale du projet est déterminante.

Concernant l’acquisition et la construction des centrales photovoltaïques, l’analyse de rentabilité du projet est déterminée par la situation géographique et donc son ensoleillement, mais également par le tarif de rachat de l’énergie produite.

Avec quels types de prestataires travailles-tu ?

Différents partenaires nous accompagnent sur nos projets. Essentiellement des bureaux d’étude et des installateurs photovoltaïques mais également des avocats pour la partie juridique et les due-diligence. Des ingénieurs pour les audits techniques mais également des partenaires Experts pour le financement des projets.

Dans le cadre de l’acquisition ou de la construction d’une centrale photovoltaïque, quels sont les critères de sélection du projet ?

La localisation du projet est le premier critère, il nous permet de connaître l’ensoleillement de la centrale. Aussi appelé « productible », il est défini en kWh/kWc. Multiplié par la puissance de la centrale photovoltaïque il nous donne la quantité d’énergie produite sur une année. Cela nous permet d’évaluer les revenus attendus en fonction du tarif de rachat de la centrale.

Par ailleurs, nous devons aussi calculer toutes les charges annuelles liées à l’exploitation de la centrale (financement, maintenance, assurance, taxes….). Elles détermineront notre futur résultat annuel.
Concernant les acquisitions de centrales déjà en activité, un audit juridique et technique est nécessaire pour connaître les risques du projet et pour analyser sa rentabilité.

Des exemples de projets ?

En 2019, je me suis déplacé dans différents pays afin de travailler sur l’acquisition de centrales PV : France, Italie et Bulgarie pour l’étude de six projets majeurs. Aujourd’hui trois d’entre eux sont en phase d’acquisition.
Lors de l’achat d’une centrale dans un nouveau pays, le dossier devient plus complexe. Il nous faut connaître et respecter la règlementation en vigueur dans le pays concerné.
Il nous faut également trouver des partenaires fiables (avocats, société de maintenance, comptable) qui pourront nous accompagner sur le long terme.

Quelles sont les compétences requises pour faire ce métier ?

La connaissance de l’environnement juridique des énergies renouvelables, l’analyse financière d’un projet, l’organisation, les relations humaines pour la conduite de négociations et la maîtrise de l’anglais sont des compétences essentielles.
Je travaille quotidiennement avec des ingénieurs qui m’apportent leurs connaissances et m’ont permis de développer des aptitudes techniques.
Il faut pouvoir être disponible et mobile car il est assez courant de voyager en France et à l’international.

Qu’est-ce qui te plait le plus dans ton métier ?

Ce métier me permet de m’épanouir pleinement en touchant à différents types de projets. Chaque projet est unique, je suis en relation avec divers prestataires et fournisseurs. La routine n’a pas vraiment sa place sur ce poste. Je gère le développement de projet en autonomie jusqu’à validation de ces derniers par ma hiérarchie. Le plus bel avantage est pour moi celui de pouvoir voyager et d’appréhender chaque projet différemment en fonction des usages du pays dans lequel je le développe.

Merci Julien !

Solstice Groupe - Logo Soutient Solstice Groupe - Manentena Foundation